Wednesday, July 17, 2019
News Code : 358472 | Publish Date :2019/7/14 - 20:00 | Category: French News

« Une guerre contre l’Iran sera destructrice pour tous surtout Israël »
Hawzah/ Sayyed Hassan Nasrallah a affirmé que « le Hezbollah est capable de détruire Israël, une destruction indescriptible, un paysage inimaginable » soulignant « les israéliens le savent, peu importe ce qu’en pense les arabes.»

L'agence de presse de "Hawzah" (Liban) – Au cours d’une interview diffusée sur la chaine satellitaire al Manar, le SG du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah s’est exprimé, en toute transparence sur diverses questions sensibles : portant sur une éventuelle guerre entre l’Iran et les USA, ou une guerre avec Israël, ou sur le dossier syrien, yéménite, ou sur le deal du siècle.

Le Hezbollah est capable de détruire Israël, destruction indescriptible, le paysage est inimaginable.

Les israéliens le savent peu importe ce qu’en pense les arabes. Car, pas seulement nos capacités humaines, balistiques, se sont renforcés  qualitativement et quantitativement, mais aussi nos forces terrestres ont quadruplé, nos forces maritimes et aériennes. En 2006, nous possédions quelques drones chasseurs, aujourd’hui, nous en avions suffisamment. Auj. nous avons acquis de l’expérience dans les stratégies offensives, en plus des stratégies de défense, nous avons renforcé nos unités de combat.

Cela dit, une guerre avec Israël – je dis Israël pour simplifier mais celle-ci n’existe pas pour nous en tant que telle.

La guerre est écartable à cause de l’équilibre de la terreur que nous avons imposé, notre puissance de dissuasion empêche la guerre et force les israéliens à toujours revoir leurs calculs, leurs stratégies militaires.

Ce qui sera    nouveau dans une prochaine   guerre c’est que les israéliens seront entrainé au bout du gouffre.

Nous n’avons pas une stratégie de  guerre classique, nous sommes  une résistance nous avons notre méthode, notre stratégie.

Le Hezbollah est une institution, il n’est pas lié à une personne, ne dépend de personne, et donc si je meurs ou que je tombe en martyr   cela n’aura pas un effet sur  la stratégie du Hezbollah  encore moins sur  la résistance, et cela nous l’avons prouvé lors de l’assassinat du SG du Hezbollah dans les années 80 par Israël, le Hezbollah  est une institution qui opère en tant que telle, et c’est là son point fort je suis un élément de cette institution mais je ne dirige pas tout, Israël croit qu’avec ma mort le Hezbollah   sera terminé.  C’est une illusion.

Bien sûr nous prenons nos précautions, non pas parce que nous craignons la mort, mais nous ne voulons pas donner à l’ennemi la victoire d’avoir réussi à nous viser.

Nous sommes sûrs de notre victoire dans toute prochaine guerre contre Israël, car nous comptons sur Allah, et cela signifie que  nous sommes aux cotes du droit, de la justice.

Les paroles de M. Houthi résument bien cette idée,  il  a dit que MBS  a le soutien des USA, des israéliens, des satellites, des armes, des munitions, des chasseurs, et malgré cela, il a perdu : alors que nous n’avions rien et nous avons résisté, telle est la preuve qu’Allah est avec nous.

Selon la logique de l’évolution des évènements en Palestine occupée, je me vois   prier  à al-Qods, mais personne ne sait qu’Allah nous réserve, et donc selon la logique d’alghayb (au-delà) je ne sais pas, mais telle est la vérité, Israël est  une entité qui a perdu ses capacités de survie, mais il ne tient debout que Grace au  soutien des usa, c’est tout.. Même les usa ne peuvent débarquer en méditerrané pour sauver Israël s’il n’a pas ses capacités de survie.

Le deal du siècle, a échoué parce qu’il ne comprend pas les facteurs de réussite, il est miné de l’intérieur, al-Qods empêche ce deal de voir le jour..

Imaginons le pire,  certains palestiniens et arabes tentent de trouver des solutions pour les réfugiés palestiniens, mais il n’y aura pas un palestinien ni chrétien ni  musulman qui acceptera de concéder les lieux saints à Israël.

Avec Arafat, les négociations se sont arrêtées sur ce point. L’arrogance américaine  a tiré la dernière balle contre le deal avec la décision  de  Trump de faire d’al-Qods capitale d’Israël..

Cela dit, je pense qu’ils ne   parviendront pas un résultat et pour divers facteurs :

-L’unité des palestiniens, même si le monde   signer le deal tant que les   palestiniens n’auront pas signé, point de deal du siècle

-La résistance de l’Iran,

-La victoire de la Syrie,

-La victoire de l’Irak

-Le Yémen, ainsi si MBS  avait remporté la guerre au Yémen il se serait présenté comme le prince arabe- héros,  garant des deux mosquées saints il aura imposé le deal aux palestiniens

-Point de pays arabe assez puissant pour soutenir le deal du siècle, regardez l’Egypte , qui ose le faire publiquement et officiellement ?? Personne n’ose même MBS

Auparavant, il y avait  l’Egypte de Sadat, la Jordanie du roi Hussein.

-Pas d’enthousiasme arabe, au contraire il y a des pays préoccupés comme la Jordanie , est ce qu’elle va rester après ce deal ?

-Les préoccupations internes en Israël conne la corruption

Et donc ce deal n’a pas d’avenir comme le dit Pompeo.

C’est à la fois une surprise que Mahmoud Abbas   résiste et refuse ce deal,   même comme je l’ai dit aucun palestinien n’acceptera d’abandonner les lieux saints musulmans.

Le danger de naturalisation, n’est pas lié à la décision de Trump ni de sa volonté, la question  dépend de la volonté de l’Etat qui accueille et de celle des palestiniens. Par ex le Liban, les palestiniens répandent la culture du retour en Palestine, de génération en génération, il perpétue cette idée en gardant chez eux, accrochées à leur mur leurs clefs. Côté libanais,    la constitution,   la volonté des force politiques rejettent la naturalisation des palestiniens au Liban ce qui ne veut   pas dire que nous acceptions leurs conditions de vie.

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments