Sunday, April 21, 2019
News Code : 357298 | Publish Date :2019/4/9 - 15:00 | Category: French News

Un appel à envahir la mosquée al Aqsa le ۹ avril, jour des législatives israéliennes
Hawzah/ Certains responsables israéliens comme, par exemple, le ministre de l’Agriculture Uri Ariel, n’hésitent pas à réclamer la judaïsation totale de ce lieu religieux par la construction, sur son emplacement, d’un "temple juif".

L'agence de presse de "Hawzah" (Palestine) – L’“Union des organisations du Temple”, qui regroupe des organisations israéliennes de droite, a appelé à faire du 9 avril 2019, jour des élections législatives israéliennes, une journée d’action marquée par l’occupation de la Mosquée al Aqsa, à Jérusalem-Est. C’est ce que rapporte l’agence de presse palestinienne Wafa, précisant que cette union promet que des dignitaires religieux prendront par aux actions qu’elle a programmées.

Selon Wafa, un appel simultané a été lancé par ces organisations à voter, lors des élections de la Knesset, pour les partis préconisant un changement en faveur des Israéliens de la situation actuelle d’al Aqsa.

Arnon Segal, l’un des porte-parole de l’Union des organisations du temple, rapporte encore l’agence Wafa, a exigé qu’Al Aqsa soit répartie entre juifs et musulmans, à l’exemple d’al Masjid al Ibrahimi à al Khalil (Hébron, Cisjordanie occupée). Il a également revendiqué qu’elle soit ouverte aux visiteurs juifs tous les jours et durant toute la semaine.

Judaïser al Aqsa : le rêve de la droite israélienne

Pour rappel, beaucoup d’Israéliens sont convaincus que la mosquée al Aqsa a été édifiée sur l’emplacement d’un temple juif, d’où le nom de l’organisation ayant lancé l’appel à des actions d’occupation demain. Certains responsables comme, par exemple, le ministre de l’Agriculture Uri Ariel, n’hésitent d’ailleurs pas à réclamer la judaïsation totale de ce lieu religieux musulman par la construction, sur son emplacement, d’un “temple juif”.

Les opérations d’occupation d’Al Aqsa par des activistes israéliens de droite se font généralement avec la complicité manifeste de la police israélienne. Elles se sont intensifiées depuis le début des années 2000, encouragées par la visite qu’avait effectué, sur l’esplanade des mosquées, en septembre 2000, l’ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon.

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments