Sunday, July 21, 2019
News Code : 357134 | Publish Date :2019/3/19 - 08:38 | Category: French News

une élue voilée n’a pas pu siéger au conseil municipal suite à la loi sur la laïcité
Hawzah/ Sabine Tiguemounine, seule élue voilée de Meyrin en Suisse, a dû assister au conseil municipal depuis la tribune du public. Une conséquence de la loi sur la laïcité passée le mois dernier dans le canton de Genève, qui interdit les signes religieux visibles aux élus.

L'agence de presse de "Hawzah" (Genève, Suisse) – Le 10 février dernier, une loi cantonale sur la laïcité a été votée dans le canton de Genève, interdisant non seulement les signes religieux extérieurs aux fonctionnaires mais aussi aux élus durant leurs activités officielles.

Ainsi, la conseillère municipal des Verts Sabine Tiguemounine, n’a pas pu siéger au conseil municipal de la ville de Meyrin en portant le voile.

L’élue a dû se résoudre à assister à la séance au côté du public, dans la tribune.

« Je savais qu’en m’asseyant, je serais dans l’illégalité. Comme je suis respectueuse de la démocratie, je n’ai pas voulu faire de vagues », a-t-elle expliqué à la chaîne suisse RTS, déplorant toutefois qu’on l’ampute d’une partie de son mandat.

« Je ne peux plus siéger voilée en séance plénière. En tant qu’élue, j’ai en revanche toujours le droit de travailler dans les commissions à huis clos, du moment que personne ne peut me voir, en tout cas pas le public », précise-t-elle également, soulignant l’absurdité de la chose.

Les Verts ont contesté en justice l’alinéa de la loi qui interdit les signes religieux des élus en plénière et ont exigé un effet suspensif.

Le Grand Conseil (nom donné aux parlements de plusieurs cantons suisses) devrait trancher d’ici la fin du mois.

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments