Thursday, May 23, 2019
News Code : 356033 | Publish Date :2019/3/10 - 13:00 | Category: French News

Un chancelier musulman pour l’Allemagne ? «Pourquoi pas», selon un député de la CDU
Hawzah/ Lors d’un entretien, le président du groupe CDU/CSU au Bundestag évoque la possibilité qu’un musulman représente les conservateurs lors des élections législatives allemandes, d’ici dix ans. Les réactions sont vives au sein de la CDU.

L'agence de presse de "Hawzah" (Berlin, Allemagne) – Lors d’un entretien, le président du groupe CDU/CSU au Bundestag évoque la possibilité qu’un musulman représente les conservateurs lors des élections législatives allemandes, d’ici dix ans. Les réactions sont vives au sein de la CDU.

Un musulman pour représenter la CDU d’ici 2030 et devenir chancelier allemand ? «Pourquoi pas ?», réagit le président du groupe CDU/CSU au Bundestag Ralph Brinkhaus lors d’une interview accordée à l’agence de presse évangélique allemande, Idea.

«La condition préalable à cela est qu’il soit un bon politicien et représente les valeurs et les opinions politiques de la CDU», précise-t-il, arguant qu’il n’y voyait aucun problème dans la mesure où ce musulman serait «un bon politicien et qu’il représente nos valeurs et nos opinions politiques». Une déclaration qui ne manque pas d’interpeller, puisque la CDU a pour signification, «Union chrétienne-démocrate», et la CSU, «Union chrétienne-sociale».

«La CDU n’est pas une communauté religieuse – c’est ce qui nous distingue de l’Eglise catholique, dont je suis membre», a-t-il rajouté, argumentant que de nombreux Allemands ne faisaient partie d’aucune Eglise. «C’est pourquoi les musulmans qui partagent nos valeurs – dignité humaine, responsabilité personnelle, solidarité – et la constitution sont les bienvenus pour rejoindre la CDU», poursuit-il.

Pourtant, au sein de la CDU et CSU, cette sortie médiatique, relayée par le tabloïd allemand Bild, a suscité des réactions virulentes. «Avec la meilleure volonté, je ne peux pas croire que Ralph Brinkhaus ait dit cela», a déclaré à Bild Vincent Kokert, chef de la CDU du Land de Mecklembourg-Poméranie-occidentale. «Non, je ne peux pas y croire.»

Même son de cloche pour le député CDU du Bade-Wurtemberg Eberhard Gienger : «Je ne partage pas le point de vue de Ralph Brinkhaus. Inversement, si nous avions un chancelier musulman, cela voudrait dire que les musulmans en Allemagne seraient majoritaires. Ce n’est pas le cas. Le “C” dans les noms des partis n’a pas été choisi arbitrairement.»

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments