Wednesday, May 22, 2019
News Code : 356023 | Publish Date :2019/3/9 - 13:00 | Category: French News
Seyed Hassan Nasrallah:
Vous ne saurez pas nous vaincre
Hawzah/ Seyyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah libanais: « Les sanctions ne vous donnera pas non plus ce que vous n’avez pas eu par la guerre », a mis en garde le secrétaire général du Hezbollah.

L'agence de presse de "Hawzah" (Beyrouth, Liban) – Le secrétaire général du Hezbollah libanais Seyyed Hassan Nasrallah a prononcé un discours, ce vendredi 8 mars, lors duquel il s’est penché sur diverses questions, dont les sanctions américaines et l’inscription de l’aile politique du Hezbollah sur la liste noire du Royaume-Uni.

« On s’attend à ce que les sanctions des États-Unis contre nous-mêmes et nos alliés, dont l’Iran et la Syrie, s’intensifient, et le fait de resserrer l’étau autour des banques libanaises s’inscrit dans ce cadre », a affirmé Seyyed Hassan Nasrallah. Il a ajouté qu'il ne serait pas surpris de voir d’autres pays emboîter le pas au Royaume-Uni en plaçant le nom du Hezbollah sur la liste noire du terrorisme.

Dans une autre partie de ses propos, il a déclaré que le Hezbollah bénéficiait en même temps du soutien spirituel et financier de ses alliés, dont l’Iran, et d’un large appui populaire à l’intérieur du Liban.  

Le secrétaire général du Hezbollah a souligné que la Résistance au Liban, à Gaza et en Syrie, soutenue par l’Iran, avait réussi à faire capoter tous les complots de l’ennemi, dont celui contre la région en 2006 (guerre des 33 jours).

Selon Nasrallah, l’axe de la Résistance a fait échouer le projet américano-israélien soutenu par certains pays de la région. Il a précisé que l’axe de la Résistance est la partie qui résiste aux tentatives de Donald Trump de mettre en place le « Deal du siècle ».

« Ils nous qualifient de “terroristes”, car aujourd’hui après l’échec de leurs plans et guerres, ils sont devenus impuissants et craignent une nouvelle guerre. Par contre, la Résistance devient de jour en jour plus forte, plus puissante et plus courageuse », a-t-il ponctué.

Le secrétaire général du Hezbollah a déclaré que « les sanctions actuelles font partie de la guerre économique qui nous vise. Lorsque nous sommes confrontés à des difficultés financières à la suite de sanctions, nous devons savoir que cela fait partie de la guerre qu’ils ont lancée contre nous. Ce qu’ils n’ont pas réussi à gagner lors de la guerre militaire dans notre région, ils veulent l’obtenir par la guerre économique ».

« Alors que certaines parties dans la région et au Liban attendaient notre effondrement, nous avons gagné et nous les avons déçus. Nous les décevrons encore une fois et résisterons patiemment aux sanctions », a-t-il réitéré.

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments