Wednesday, November 21, 2018
News Code : 353948 | Publish Date :2018/11/5 - 13:13 | Category: French News
Leader de l'Iran:
les Etats-Unis sont l'ennemi de la nation Iranienne
Hawzah/Le Leader de l’Iran a déclaré que la République islamique avait réussi à surmonter tous les défis créés par les États-Unis au cours des ۴۰ dernières années.

Selon l'agence de presse de "Hawzah", "L’objectif des Etats-Unis a été de restaurer la domination qu’ils avaient (avant la victoire de la Révolution islamique en 1979) mais il a échoué. Washington a été battu par la République islamique ces 40 dernières années ", a déclaré le chef de la révolution islamique iranien, Seyed Ali Khamenei, dans un discours prononcé samedi lors d'une réunion avec des milliers d'étudiants iraniens.

Au cours des quatre dernières décennies, a ajouté le dirigeant iranien, les États-Unis ont défié l'Iran, mené des guerres militaires, psychologiques et médiatiques, mais la République islamique d'Iran a toujours été du côté des vainqueurs de ce champ de bataille.

L'Ayatollah Khamenei a souligné que les États-Unis sont maintenant "beaucoup plus faibles qu'il y a 40 ans" et a expliqué que "les États-Unis sont en déclin". Les puissances américaines douces et dures ils rétrécissent en ce moment, a souligné le Leader.

"Le pouvoir coercitif des Etats-Unis, c'est-à-dire son pouvoir économique et militaire, est également en déclin. C'est pourquoi Washington a été contraint de recourir à des sociétés (militaires privées) telles que Blackwater pour atteindre ses objectifs militaires", a-t-il déclaré.

Aujourd'hui, a déclaré le leader, le monde entier s'oppose à la politique américaine et aux décisions prises par son administration présidée par Donald Trump. "Ce nouveau président américain (...) a discrédité ce qui restait du prestige pour les Etats-Unis et la démocratie libérale", a-t-il déclaré.

"L'objectif des sanctions américaines est de paralyser et d'arrêter l'économie iranienne, mais ces restrictions ont favorisé l'autosuffisance du pays persan", a déclaré l'ayatollah Khamenei, évoquant les embargos qui entreront en vigueur lundi et cibleront les secteurs des transports, des finances et de l'énergie de l'Iran.

L'Ayatollah Khamenei a qualifié de "mensonge honteux" les affirmations des autorités américaines selon lesquelles les embargos sont dirigés vers le gouvernement et non vers le peuple iranien. "C'est un mensonge honteux car ils (les Américains) sont opposés à la volonté et à la résistance de la nation perse", a-t-il déclaré.

Dans une autre partie de son discours, le dirigeant a précisé que la République islamique d’Iran continuera à résister contre l’hostilité des États-Unis jusqu'à ce que Washington mettre de côté ses pratiques impérialistes.
 
« Vous pouvez avoir une interaction avec États-Unis quand il laisse ses politiques impérialistes, mais c’est très peu probable puisque l’impérialisme se caractérise par ses pratiques de domination » a souligné l’Ayatollah Khamenei.

Le leader de la révolution islamique a défendu à la fin de son discours le droit des nations de la région, notamment l'Irak, le Liban et la Syrie, de renforcer leur culture de résistance, affirmant que la population de ces pays détestait l'expansionnisme des États-Unis.

Le leader iranien a fait ces déclarations en face de la « fête nationale de la lutte contre l’hégémonie », qui est célébré le 4 novembre, 13 d’Aban le mois iranien. L’année 1979, à cette date, les étudiants révolutionnaires conscients des actes d’espionnage qui a effectué de Washington contre le pays de Perse a pris l’ambassade américaine à Téhéran.

À cet égard, le 4 novembre de chaque année, le jour du prélèvement de la dite nid d’espionnage, Iraniens descendent dans la rue pour montrer leur détermination et de volonté dans la lutte et la résistance contre les puissances hégémoniques.

Le 5 novembre, au lendemain de cette commémoration nationale, Washington envisage de réimposer la deuxième série de sanctions contre le secteur des hydrocarbures et le secteur bancaire en Iran. La première série de sanctions concernant l'achat de dollars américains, le commerce de métaux précieux et l'industrie automobile de Téhéran a été appliquée en août dernier.

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments