Monday, December 10, 2018
News Code : 353242 | Publish Date :2018/9/26 - 11:23 | Category: French News

Arabie Saoudite : Profil bas des Occidentaux sur les droits de l’Homme
Hawzah/La crise diplomatique entre Ottawa et Ryad a fait naître, selon des responsables occidentaux, de «nouvelles lignes rouges» sur les droits de l'Homme en Arabie saoudite. Leurs pays doivent désormais se garder d'évoquer tout haut ce sujet sensible.

Selon l'agence d'information de ''Hawzah'' (Paris – France), Le royaume ne laisse plus aucun pays occidental dénoncer ses violations des droits de l'homme sous peine de les frapper au portefeuille. Et cela fonctionne.

Soutenant les forces loyales au gouvernement yéménite reconnu par la communauté internationale, la pétromonarchie s'est lancée il y a trois ans et demi, en compagnie notamment des Émirats arabes unis, dans une guerre sans merci contre les Houthis, ennemi juré des Saoudiens, qui se sont emparés de la capitale Sanaa en 2014. Ce conflit dévastateur, relativement oublié par la communauté internationale, en raison de l'extrême difficulté à se rendre sur place, a fait au moins 10 000 morts, dont 9 500 civils.

D'après l'ONU, elle a provoqué la pire crise humanitaire du monde dans le pays le plus pauvre de la péninsule Arabique. Si les deux camps sont accusés de crimes de guerre, les pays occidentaux se montrent relativement peu diserts au sujet des nombreuses « bavures » dont se rend coupable leur allié privilégié saoudien, qui possède la maîtrise totale des airs.

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments