Saturday, August 18, 2018
News Code : 352797 | Publish Date :2018/8/6 - 14:47 | Category: French News
Chef de l'Université des sciences Islamiques du Razavi, d’Iran :
Les juristes musulmans doivent déclarer les crimes contre le peuple yéménite
Hawzah/ Chef de l'Université des sciences Islamiques du Razavi a précisé : les juristes musulmans du monde d’Islam doivent déclarer des crimes sans vergogne et effrontément dans les pays musulmans, en particulier au Yémen, à des tribunaux internationaux.

Hodjatoleslam Dr. Seyed Hassan Vahdati chobairi lors d’une conversation avec le reporter de l'agence de presse Hawzah en commémoration du 5 août, en tant que journée "des droits de l'homme Islamiques et de la dignité humaine", mentionnant l'importance particulière des droits de l'homme et de la dignité humaine dans les enseignements religieux, a déclaré : publication de la déclaration des droits de l'homme islamiques par les états membres de l’organisation de la coopération Islamique, en fait, c'était une préambule pour que les pays Islamiques publient une déclaration sur le sujet des cadres de droits de l'homme et la dignité humaine contrairement à la déclaration universelle des droits de l'homme, qui contredit l'Islam dans certains cas et cela peut être un moyen de valoriser les droits de l'homme du point de vue de l'Islam.

Ce juriste du Séminaire Islamique a dit : au temps actuel, l’un des graves problèmes de la société humaine, en particulier de la communauté islamique, est le massacre des musulmans qui s'est produit au début en Bosnie puis au Nigeria, au Myanmar et après dans d'autres pays musulmans et aujourd'hui, surtout les opprimés de Yémen sont au centre de ces crimes cruels et malheureusement l’infanticide et le massacre des musulmans ça continue toujours.

Hodjatoleslam Dr. Seyed Hassan Vahdati chobairi a ajouté : si les juristes musulmans collaborent ensemble et se plaindre aux organisations internationales, Dans une certaine mesure les criminels enlèvent les violations des droits de l'homme sur les musulmans opprimés.

Il a dit : Le silence des assemblées internationales justifie la propagation des crimes contre l’humanité et la destruction des lieux saints qui ont commencé il y a plusieurs décennies et en huitième jour du mois de Shawal on a été témoin de la destruction des tombes des imams chiites de Al-Baqî par les criminels Wahhabites.

Chef de l'Université des sciences islamiques du Razavi a dit : si le jour-là qui les wahhabites on détruire les tombes des Imams chiites dans le cimetière de Al-Baqî Les musulmans ont été sérieusement confrontés et empêchés de démolir aujourd’hui une certains personnes détruisait pas les mosquées et cimetières en Syrie sur nom de l’Islam et par la demande d’arrogance mondiale que dans ces derniers années, ce crime a été enregistré au nom de groupes ISIL et les wahhabites.

Send Comment
Name :
Email:
Comment:
Send
View Comments